TABLETTE CHU LAM 70% – édition limitée

6.00 

Chocolat noir – Trinitario du Vietnam
tablette de 100g
soit 60,00 € TTC/kg

– Rond & soyeux –

Confectionné à partir de fèves de cacao issues d’une fermentation spéciale, ce chocolat noir exalte le palais de fins arômes cacaotés.

La douceur des fruits secs se révèle derrière une expression chocolatée intense.

Origine : VIETNAM
Terroir : Province de Ben Tre
Variété : Trinitario
Fermentation : 3 à 4 jours
Torréfaction : classique
Conchage : classique

Poids net : 100g
Durée de conservation : 3 mois

Fabrication artisanale en France.
Conserver dans un endroit frais à l’abri de l’humidité entre 16°C-18°C.

Fèves de cacao, beurre de cacao, sucre de canne.
(Peut contenir des traces de gluten, arachides, fruits à coques).

UGS : TC-VNCL70U Catégories : , Étiquettes : , ,

Description

Millésimes CHU LAM 70%

2015
Miel amande douce

2016
Fruits rouges

Cette tablette de chocolat noir est confectionnée à partir de fèves de cacao de la Province de Ben Tre, cependant issues d’une fermentation spéciale. Le nom de la tablette CHU LAM, qui se traduit littéralement par Tonton LAM, fait référence au planteur chez lequel la fermentation a été conduite.

Pour ce chocolat, la recette de la tablette BEN TRE 70% a été utilisée à l’identique afin de mettre en avant l’influence de la fermentation sur l’évolution du profil aromatique d’un chocolat pour des fèves d’un même terroir.

Province de Ben Tre

Située à 85km au Sud de Saïgon, la province de Ben Tre est réputée pour la noix de coco. C’est aussi là où la culture du cacao fut relancée au Vietnam aux alentours des années 2000. Grand grenier du Delta du Mékong, riche de ses arbres fruitiers (cocotiers, bananiers, longaniers, durian, jacquiers,…), la région de Ben Tre assure un excellent couvert végétal pour la culture des cacaoyers.

Les cacaoyères sont cultivées par des familles de planteurs et n’excèdent pas 1,5 hectares en moyenne. Elles sont habituellement cultivés sous la cime des cocotiers, en biodiversité avec d’autres arbres fruitiers. L’utilisation de colonies de fourmis sur les branches permet de protéger les cabosses de certains parasites.