Direct Cacao est une nouvelle organisation qui regroupe des chocolatiers, couverturiers, dégustateurs indépendants et d’autres personnes affiliées à l’industrie du chocolat qui vise à promouvoir et soutenir le cacao fin ainsi que l’approvisionnement direct auprès des producteurs.

Direct Cacao a été lancé lors d’une conférence de formation le 29 Janvier 2012, sur l’île hondurienne de Guanaja, connue comme le premier lieu de rencontre entre l’Europe et le cacao, lorsque Christophe Colomb rencontra des canots mayas en mer en 1502.

Le 28 Janvier 2012, les membres fondateurs se sont rendus à la « Plage du Soldat » de Guanaja, où ils ont planté un cacaoyer symbolique de variété « criollo antiguo » et se sont engagés au travers d’une déclaration à valoriser la fève de cacao.

L’émergence d’une telle organisation dans l’industrie du cacao et du chocolat va ainsi permettre de dynamiser les échanges entre les différents acteurs de la filière dans le but de valoriser le travail de chacun par des relations directes et un riche réseau de relations.

La déclaration originale en anglais :

« We, the undersigned chocolate makers, chocolatiers, cacao growers, writers and tasters, gathered here at the first point of the first European contact with cacao on the island of Guanaja, declare our intention and desire to reverse 510 years of neglect and disregard for the flavour quality of cacao.

We declare that this precious resource, which brings pleasure to so many, should not be treated as a mere commodity and that the work of those who grow cacao, without whom there would be no chocolate, should be given its due respect and value.

We declare that we will work and strive for the recovery of heritage cacao and to preserve and protect this valuable resource. »

Version française :

« Nous soussignons, couverturiers, chocolatiers, producteurs de cacao, écrivains et dégustateurs, réunis ici sur l’île de Guanaja, premier lieu de rencontre entre l’Europe et le cacao, déclarons notre intention et volonté d’inverser 510 années de négligence et de mépris à l’encontre du cacao de qualité.

Nous déclarons que cette ressource précieuse, qui procure du plaisir à tant de gens, ne doit pas être traitée comme une simple marchandise et que le travail des producteurs, sans lesquels il n’y aurait pas de chocolat, doit être respecté et apprécié à sa juste valeur.

Nous déclarons que nous allons travailler et lutter pour rétablir le patrimoine de la culture du cacao ainsi que préserver et protéger cette précieuse denrée. »

logo-small